Vignobles Bordeaux

Edition du 03/08/2021
 

Château MAZEYRES

Innovation

Château MAZEYRES


Un vignoble de 25,5 ha de vignes sur des parcelles morcelées qui apportent leur complexité et leur complémentarité. Sols de graves et de sables de la terrasse de Pomerol et sous-sols de graves ou de molasse riche en crasse de fer. L’encépagement a été repensé lors de l’achat récent d’une parcelle de 4 ha : 73% Merlot, 24,4% Cabernet franc et 2,6% Petit Verdot pour sa fraîcheur. Mazeyres est un magnifique manoir du XVIIIe siècle, entièrement restauré et parfaitement mis en valeur dans un bel écrin constitué d’arbres et de magnolias centenaires. Des fouilles ont permis d'exhumer de très belles poteries datant du IIIe siècle, vestiges de l’époque gallo-romaine et précieusement conservés au château. Quatrième génération de viticulteurs et négociants libournais, Alain Moueix dirige la propriété et apporte son expertise et son savoir-faire issus du terroir. Conscient de ce potentiel unique, dès 1992, il décide de mettre en valeur ce vignoble afin que celui-ci puisse révéler son authentique expression. Il opte, dans un premier temps, pour une viticulture raisonnée et met en place une gestion parcellaire pointilleuse afin de révéler la diversité et la complémentarité de ces différents terroirs. Enrichi de son expérience au sein du Château Fonroque (100% en biodynamie depuis 7 ans), Alain Moueix a pu constater des changements notables en matière d’interaction entre la plante, le sol, le sous-sol et l'environnement produisant ainsi un effet d'authenticité et de finesse dans l'expression du terroir au sein des vins produits. Alain Moueix a apporté à Mazeyres son expertise et surtout une ouverture d’esprit certaine. La conversion à la Biodynamie a débuté par quelques parcelles en 2011. En 2012, la totalité de la propriété a été convertie. Grâce à la Biodynamie, les vins ont, en plus de cette fraîcheur assez caractéristique, un côté aérien et une belle verticalité. La propriété est certifiée Bio depuis 2015.

   

Château MAZEYRES

Direction : Alain Moueix
56, avenue Georges-Pompidou
33500 Libourne
Téléphone : 05 57 51 00 48

Email : mazeyres@wanadoo.fr




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de CARTUJAC


La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc depuis la fin du XVIIIe siècle au Domaine de Cartujac où elle élevait des brebis aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vignes. Un vignoble de 10 ha, sur sols de graves graves, argilo-graveleux, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot. Pour Bruno Saintout, “2018 et 2019 sont l’expression du changement climatique. Ce sont des vins concentrés, longs en bouche, le Cabernet-Sauvignon est adapté au climat chaud, nous avons donc obtenu une très belle maturité des raisins. On retrouve dans les vins des arômes de cerise noire. Cette concentration indique un déficit en eau, et une baisse des rendements. Le 2019 est plus concentré que 2018, ces derniers millésimes me font penser au 2016 et 2009. Certes il y a une différence entre les deux. Avec ces étés chauds nous récoltons des Cabernets-Sauvignons très mûrs. Nous développons l’œnotourisme au Château La Bridane à Saint Julien, ouvert 6 jours sur 7 de fin Juin à début Octobre, visite, dégustation et vente de vins. Pour nos deux Crus Bourgeois Château de Cartujac et Château du Périer, les trois derniers millésimes sont à la vente.” Voilà un superbe Saint-Julien Château la Bridane 2017, provenant d’un vignoble de 15 ha sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, Cabernet franc), qui a une robe d’un rouge rubis intense, de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins fins et soyeux. Le 2016 est un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution, parfait avec, notamment, avec un tournedos Rossini ou des magrets grillés. Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannelle, généreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Un vrai coup de cœur également pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois Château de Cartujac 2017, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, idéal, par exemple, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Très savoureux 2016, harmonieux, aux nuances fruitées denses, dominées par le cassis et la cannelle, corsé, est dense, d’un beau rubis foncé, d'une belle concentration aromatique et beaucoup de matière, un vin au joli potentiel de garde. Le 2015, mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, un vin racé, de très belle évolution. Le 2014 est un vin plein, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale de prune et d’humus. Également le Médoc Cru Bourgeois Château du Périer, un vignoble de 7 ha de Cabernet-Sauvignon et Merlot, sols similaires. Le 2017 (médaille d’Or Paris 2019), réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, c’est un vin coloré, charnu, de bouche soyeuse mais puissante. Le 2016, est intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche et généreux, de garde. Le 2015, est charnu, savoureux, c’est un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution.

Bruno Saintout
20, Cartujac
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 56 59 91 70
Email : contact@vignobles-saintout.fr
Site personnel : www.vignobles-saintout.com

Château LAJARRE


Toujours à la tête de son appellation. Dirigée par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, cette propriété de 33 ha de vignes d’un seul tenant, sur sol graveleux-siliceux, et argilo-calcaire, appartient à la famille Lovato depuis 1973, et a fait l’objet d’investissements importants, plantations ou replantations raisonnées et réfléchies afin d’obtenir un encépagement plus équilibré, 80% de Merlot, 20% de Cabernet franc, rendements privilégiant la qualité, vinification traditionnelle avec macérations longues, élevage en fonction des millésimes. Grégory Lovato nous raconte : “vendanges 2020 sous un grand soleil fin Septembre, elles se sont étalées durant une quinzaine de jours. L’état sanitaire des raisins était parfait que ce soit les Merlots ou les Cabernets francs, ce qui nous a permis de faire les vinifications sans soufre sur l’ensemble du volume produit. En bref, qualité et quantité sont très satisfaisantes. Un très joli millésime avec beaucoup de couleur, une superbe concentration, un très joli fruit. A la vente nous proposons les 2017, 2018 et 2019. Bordeaux Supérieur Cuvée Eléonore 2018, Bordeaux Supérieur Château Lajarre 2019 élevé en cuves. Un très joli vin sur le fruit assez comparable au 2020 d’ailleurs, d’une belle concentration, c’est ce qui caractérise ces deux millésimes vraiment superbes. Vinification en intégralité sans soufre. Depuis 2019, une partie de l’élevage se fait dans cinq amphores de 9 hl pour une nouvelle cuvée. Le nom n’est pas encore définitif, mais je pense à l’Amphore du Château Lajarre… ou quelque chose d’approchant !” De nouveau une réussite avec ce Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2018, fort bien élevé (macération de 30 jours, 30% barriques, 70% cuves), qui dévoile des arômes de fruits bien mûrs, franc, ample, généreux, riche, d’une fort belle structure. Le 2017 est tout en bouche, avec des notes caractéristiques de cassis et d’épices, de garde.  Goûtez aussi le Bordeaux Supérieur 2018, bien corsé, aux senteurs persistantes de petits fruits rouges mûrs avec des notes de musc, typé, aux tanins souples et très équilibrés, un vin qui allie structure et charme, très réussi médaille d’Or Concours Général Agricole Paris. Le 2017, médaille d’Or Feminalise et Los Angeles Wine Competition, bien classique du millésime, dégage des notes de mûre et d'humus, un vin aux tanins ronds, de bouche charnue.

Grégory Lovato
24, avenue des Châteaux
33350 Mouliets-et-Villemartin
Téléphone :05 57 41 08 69
Email : chateaulajarre@hotmail.fr
Site personnel : www.chateau-lajarre.com

Clos RENÉ


Une propriété familiale de 15 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec). Toujours ce grand Pomerol 2016, typé et particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, un vin généreux. Le 2015, puissant en bouche, corsé, charpenté, avec des arômes intenses (cassis, sous-bois, cuir), d’un beau rouge profond, est un vin dense, mais aux tanins fins, qui mêle structure et distinction.  Goûtez également le Château Moulinet Lasserre 2016, un vin gras, corsé, aux tanins puissants et mûrs, qui allie une belle structure tannique à une grande expression aromatique avec ce goût fumé, de bouche suave et velouté, de fort bonne évolution.

Jean-Marie Garde - Scea Garde-Lasserre

33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 10 41

CHATEAU MAYNE LALANDE


Accède à la hiérarchie des Premiers Grands Vins, ce qui vient récompenser la maîtrise de l’élevage de la famille Lartigue, sa passion et une régularité exceptionnelle depuis une trentaine de millésimes, à des prix qui devraient faire rougir des “crus classés” plus connus ! Splendide Listrac Médoc 2018, au nez de cannelle, de cuir et de petits fruits rouges macérés, riche, d'une longue finale, qui commence à très bien s'apprécier sur une cuisine délicate, comme des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de bœuf duchesse. Le 2017, de couleur carmin, charnu comme il se doit, au nez où dominent la cerise confite et les épices, aux tanins concentrés et fondus à la fois, bien charpenté, tout en distinction. Fidèle à lui-même, mêlant charme et ampleur, le 2016, a une belle robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette au palais, est un vin vraiment savoureux, très classique, un vin gras et dense, au nez épicé, aux tanins présents qui commencent à se fondre, bien typé comme on les aime, d’excellente garde, comme le 2015, qui est d’une belle couleur profonde avec des arômes de fruits frais et de poivre, souple et ample en bouche, d’un bel équilibre, au nez complexe à dominante de prune et d’humus, aux tanins bien présents, d’une finale dense avec cette saveur d’épices. Le 2014, 60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc, 5% Petit Verdot, fort bien élevé en barriques (30% de barriques neuves) est riche en bouquet comme en matière, complet, élégant, tout en bouche, aux nuances de cassis, de truffe et d’humus. Le 2013 est très réussi, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, corsé, idéal, par exemple, sur un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Découvrez également de belles chambres d’hôtes sur place.

Alice-Jeanne Lartigue
7, route du Mayne
33480 Listrac Médoc
Téléphone :05 56 58 27 63
Email : contact@chateaumaynelalande
Site : chateaumaynelalande
Site personnel : www.chateau-mayne-lalande.com


> Nos dégustations de la semaine

Château SOCIANDO MALLET


Jean Gautreau a transmis le flambeau à sa fille unique, Sylvie. Elle a appris au fil des ans à observer ses vignes, les voir grandir, arriver à maturité toujours aux côtés de son père. Elle goûte ses raisins, participe aux différentes dégustations techniques et aux assemblages avec son équipe, et n'oublie surtout pas d'insuffler cela à son fils Arthur. Le Château Sociando-Mallet et son Second Vin, la Demoiselle de Sociando-Mallet représentent 83 ha de vignes.
On apprécie depuis toujours ce vin, ?créé? par Jean Gautreau, qui a su lui donner un style propre grâce à un élevage en barriques savamment maîtrisé (et à un terroir). C?est en tout cas un cru où le charme prédomine et qui devrait faire pâlir de jalousie pas mal de vins ?classés? (en 1855...) dans les dégustations ?à l?aveugle?...
?Voilà 50 ans, nous raconte François Hugueniot directeur d?exploitation, que le Château Sociando-Mallet appartient à la famille Gautreau, un anniversaire qui mérite d?être signalé !
La vendange 2018 est une très bonne année. Nous n?avons pas été impactés par le mildiou et, à l?approche des vendanges, le végétal était en parfait état sanitaire. Très belle vendange de qualité avec un rendement tout a fait appréciable de 48hl/ha. La qualité des raisins que nous avons encuvés était exceptionnelle, avec des maturités très intéressantes. Nous recherchons toujours de la fraicheur dans nos vins, pas de surmaturation, ni trop d?extraction. Donc belle maturité des raisins 2018 avec des degrés un peu plus élevés que d?habitude mais une bonne vivacité du vin permet de bien contrebalancer cela pour obtenir un bel équilibre. Les fermentations se sont bien déroulées, les vins sont en barriques de 90% de bois neuf pour le Premier vin.
Les 2015, 2016 et 2017 sont trois jolis millésimes avec des caractéristiques différentes. Le 2016, c?est le grand millésime du Médoc qui va peut-être se voir détrôné par 2018, on verra cela d?ici quelques mois? Ce 2016 est vraiment un très grand millésime, grande maturité, des tanins mûrs, fondus, une bouche très voluptueuse et structurée qui laisse augurer une grande garde. Le 2015 est une très belle année aussi, mais obtenue dans des conditions difficiles dans le Haut-Médoc, la région de Saint-Estèphe à laquelle nous appartenons. Les conditions climatiques ont été un peu compliquées pendant les vendanges, néanmoins, nous obtenons un vin qui est un grand classique médocain.
Quant au 2017, en bordelais, c?est l?année du gel? Grâce à notre situation géographique extrêmement privilégiée, nous avons été épargnés. En effet, le vignoble est situé tout proche du fleuve qui joue le rôle d?un gros radiateur. Nous avons donc eu une très belle récolte en quantité et en qualité. C?est un millésime très élégant, très classique, les tanins sont assez fins, un joli vin d?un bel équilibre.
Château Sociando Mallet est élevé à 90% en bois neuf et La Demoiselle dans des barriques dont 30% de bois neuf, le reste en cuves. Cela fait une vraie différence voulue au niveau de l?élevage et des qualités différentes, bien sûr ! Sociando-Mallet est un vrai vin de garde, avec puissance et structure, tout en essayant d?avoir des tanins relativement fondus. La Demoiselle de Sociando Mallet est un vin au profil plus fruité, plus facile d?accès, un joli potentiel de garde mais ce sera plus de la moyenne garde, un vin à apprécier plus rapidement avec un peu moins de puissance en bouche, mais toutefois, de l?élégance et de la fraîcheur du fruit au palais.
C?est la troisième récolte de Sylvie Gautreau, son père est toujours présent sur la propriété, mais elle a pris depuis 2015 la direction de la propriété. En 2018, j?ai été recruté en tant que Directeur de l?exploitation et nous avons aussi engagé un nouveau maître de chai. Bref, une nouvelle équipe est en train de se former pour faire évoluer et poursuivre la belle aventure de Sociando-Mallet.?
En effet, on est vite sous le charme de ce superbe Haut-Médoc Château Sociando-Mallet 2016, terroir de graves et d?argile sur sous-sol argilo-calcaire, 55 % Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon, âge moyen des vignes de 35 ans, certainement l?une des plus belles réussites de la propriété, volumineux, un vin qui associe structure et velouté, de couleur grenat soutenu et intense, au nez de fruits surmûris et de sous-bois, charnu, aux tanins soyeux mais présents, de très belle évolution. Le 2015, beau vin de robe pourpre, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure, est très représentatif des belles réussites de ce grand millésime classique bordelais, de garde. Le 2014 se goûte parfaitement, classique de ce grand millésime savoureux du bordelais, où dominent la mûre, l?humus et le cassis, très riche au nez comme en bouche, avec des nuances de poivre et de prune cuite en finale.
Plus souple mais de belle matière, le Haut-Médoc La Demoiselle de Sociando-Mallet 2016 est bien classique, corsé, au nez de petits fruits rouges mûrs et de cuir, avec des tanins veloutés, un vin gourmand, déjà flatteur mais avec un joli potentiel d?évolution, comme le 2015, au nez où prédominent les fruits surmûris, avec des nuances en bouche où l?on retrouve la framboise, la violette et le poivre. Le 2013 est excellent actuellement, et on vous le suggère sur un faisan rôti ou des œufs en cocotte.

Scea Jean Gautreau
Route de Mapon
33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
Tél. : 05 56 73 38 80
Email : info@sociandomallet.com
www.sociandomallet.com
 


Château BEAUREGARD


Cette belle propriété d?un seul tenant bénéficie d?un emplacement privilégié sur le versant sud du célèbre plateau de Pomerol, sur un sol de graves argileuses, de sables, de graviers et de crasse de fer en sous-sol. La famille Moulin a repris en 2014 cette propriété.

Selon Vincent Priou, ?2019 fût une année difficile en terme de culture de la vigne, même si nous sommes en Bio. La quantité est conséquente des conditions météo favorables. Nous avons connu quelques épisodes de sécheresse mais qui ont été compensés par de bonnes pluies, les raisins récoltés étaient très beaux, très sains. Grâce au bel été, nous avons obtenu une belle concentration dans les peaux et des tannins bien mûrs. Nous avons su attendre la parfaite maturité même pour les Cabernets francs qui sont souvent tardifs et pour la première fois nous avons récolté les 70 ares de Cabernet-Sauvignon plantés il y a quatre ans. Je suis très optimiste pour l?avenir de ces Cabernets -Sauvignons. Les Merlots étaient magnifiques, ils apportent le velouté et le fruité, les Cabernets francs apportent de la fraicheur, les Cabernets-Sauvignons une touche épicée et d?acidité. L?assemblage du 2019 est de 70% Merlot et 30% Cabernets.
Le 2016 est en bouteilles maintenant, c?est un très grand millésime pour moi, le meilleur que je n?ai jamais fait, c?est la renaissance du style bordelais, un vin un peu austère dans sa jeunesse, mais d?une grande race, beaucoup d?élégance, de fraicheur, belle acidité, bel équilibre, je le trouve mieux que le 2015 qui était plus solaire. Le 2016 est vraiment un très très grand millésime à Beauregard.
Le 2017 est un millésime atypique, après le gel de printemps sur une partie de la propriété en bordure de Saint-Émilion, l?assemblage diffère donc un peu (55% de Cabernet francs et le reste en Merlot). Cela donne un vin très tendre et délicat. Nous avons su attendre la maturité et n?avons vendangé que le 14 Octobre. Le Cabernet franc est un cépage qui apporte beaucoup de fraicheur, d?élégance au vin, et ce 2017 est un vin que j?aime beaucoup, il est très apprécié, un beau millésime à Beauregard, il faut dire que Pomerol se démarque en 2017.
Quant au 2018, c?est le meilleur millésime que je n?ai jamais fait, il a tout ! Le vin est encore à l?élevage en barriques. Il réunit l?opulence du 2015, la fraicheur et l?élégance du 2016, c?est vraiment un bon mixte entre 2015 et 2016.
C?est un vin bien volumineux en bouche avec une bonne présence tannique, qui garde une belle fraicheur en fin de bouche, beaucoup d?élégance et une longueur impressionnante.
Nous sommes toujours en recherche d?amélioration à Beauregard, notre outil de travail s?est perfectionné et nous sommes très présents dans les vignes. Le passage en Bio s?est très bien effectué, bien sûr il faut être très vigilant à la vigne, avoir une bonne équipe et être équipé en matériel pour réagir très vite. Notre vignoble s?est bien adapté et résiste par lui-même, c?est une vraie satisfaction.
Notre actualité : nous allons améliorer encore le réceptif. Nous organisons une visite développement durable en créant une zone écologique dans le parc pour montrer tout ce que nous faisons dans la vigne (enherbement, haie? ) cela sera une visite didactique sur l?environnement durable et qui se terminera par une dégustation comme toutes les visites bien sûr.?
Formidable Pomerol 2017, 70% Merlot et 30% Cabernet franc, vignes de 35 ans en moyenne,i ntense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, auquel il faut laisser du temps pour s?exprimer. Très beau 2015, parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, qui allie structure et velouté, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez avec ces notes de mûre et d?humus, et des nuances de cuir et de prune en bouche. Le 2014, de robe intense, de bouche persistante avec ces arômes d?épices, de cuir et de myrtille, est d?une belle complexité au palais, aux nuances de fumé. Le 2013, parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, qui allie structure et velouté, est un vin tout en fruit, tout en charme. Le 2012, plus dense, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l?humus et les épices, un vin racé, très typé, volumineux.
Beau 2011, coloré, alliant charpente et velouté aux papilles, très parfumé, très complexe, au nez comme en bouche, un grand vin qui poursuit son évolution et développe des arômes très séduisants de truffe et de groseille surmûrie au palais. Grandissime 2010 (75% Merlot et 25% Cabernet franc, vignes de 35 ans en moyenne), où la complexité est exacerbée, avec des nuances de cuir, de violette, de griotte confite, un vin aux tanins fermes et ronds à la fois, gras et corsé, racé, d?une très belle finale. 
Le Second Vin, le Benjamin de Beauregard Pomerol 2017, aux nuances de cerise noire et de poivre, de belle charpente, c?est un vin bien charnu et bien typé.
Goûtez également le Lalande-de-Pomerol Château Pavillon Beauregard 2018 AB, il est coloré et complexe, au nez à la fois intense et subtil où s?entremêlent la griotte mûre et une touche épicée bien caractéristique, de bonne charpente, bien corsé et persistant en bouche comme il le faut.

Directeur : Vincent Priou

33500 Pomerol
Tél. : 05 57 51 13 36
Email : beauregard@chateau-beauregard.com
www.chateau-beauregard.com
 


Château LA ROSE BRANA


La famille Ollier labourait ses vignes quand lui vint le nom de sa modeste propriété. Elle se trouvait alors sur la parcelle nommée Brana (étymologiquement : petite clairière / endroit où il fait bon vivre) qui était bordée de rosiers rouges en fleurs. Depuis, la petite propriété s?est agrandie et s?étend à présent sur 32 ha dont 25 d?un seul tenant. Cinq générations se sont succédées et ce sont aujourd?hui Christian Ollier et sa fille Coralie qui dirigent La Rose Brana.
Dans le guide avec ce Saint-Estèphe 2017, un grand vin, gras, parfumé, bien typé, corsé, au nez intense, de bouche concentrée avec des nuances de truffes et de réglisse, puissant et racé à la fois, qui mérite une cuisine élaborée. Le 2016, d?une grande fraîcheur que lui apporte le terroir justement, un millésime d?un grand classicisme, est intense, très parfumé, de jolie robe pourpre, un vin qui révèle un bouquet de notes épicées et réglissées, ample en bouche avec des tanins veloutés, d?une finale persistante.

Coralie et Christian Ollier
Leyssac
33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 59 32 70
Fax : 05 56 59 39 97
Email : contact@rosebrana.com
www.rosebrana.com
 



> Les précédentes éditions

Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020

 



Château VALENTIN


Château HENNEBELLE


Château HAUT-MACÔ


Château LAGARDE


Château BEAUREGARD


Château Le BOURDIEU


Château FAUGAS


Château LAFON


Château DAVID


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château des ARNAUDS


Château LUCHEY-HALDE


Château BÉCHEREAU


Château PONT LES MOINES


Château BEYNAT


Château DEVISE d'ARDILLEY


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château CHENE-VIEUX


Château PIGANEAU


Château FONROQUE


BORIE MANOUX


Château DESMIRAIL


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château BRONDELLE


Château LAUDUC


Château SAINTE-BARBE


Clos du PÈLERIN


Château de CÔME


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château HAUT-MARBUZET


Château VOSELLE


Château CORBIN MICHOTTE



DOMAINE COMTE PERALDI


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHATEAU TOULOUZE


CHATEAU LA GALIANE


DOMAINE ALARY


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE CRET DES GARANCHES



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales