Vignobles Bordeaux

Edition du 17/08/2021
 

Château FOURCAS DUPRÉ

Tradition

Château FOURCAS-DUPRÉ


“Château Fourcas Dupré 2015 et 2016 sont à la vente, nous dit Patrice Pagès, deux grands millésimes bordelais. Le 2015 est un millésime qui tient toutes ses promesses, nous avons eu des conditions climatiques quasi parfaites, une année chaude et ensoleillée, avec une période de sécheresse juste ce qu’il fallait avant les vendanges. Ce 2015 plaira au plus grand nombre grâce à la douceur de ses tanins et à l’expression du fruit très agréable, il est très séduisant. Le 2016 est un très grand millésime qui ne s’est révélé qu’à la fin car les conditions climatiques ont été un peu difficiles. Le 2017 sera mis en bouteilles en juin, c’est un millésime que j’affectionne particulièrement, c’est pourtant l’année du gel et cela induit le consommateur en erreur, c’est dommage… car le vin est très bon ! Nous avons 21% de vignoble qui a gelé mais le reste n’a pas du tout été touché. Nous avons fait une récolte, certes un peu réduite, mais nous avons eu une très belle arrière-saison et avons pu vendanger dans de très bonnes conditions climatiques, les raisins étaient bien mûrs. Ce 2017 est un millésime tout-à-fait représentatif d’un grand vin de Bordeaux. Je dirais, “pas trop de tout” : parfait équilibre entre alcool, acidité et tanins qui sont très doux, très enrobés. Le nez est très fin, beaucoup de fruit, d’élégance. En bouche, l’attaque est très douce avec un très joli milieu de bouche. Pas trop d’opulence, c’est plutôt un vin fin et équilibré avec, en finale, des tanins enrobés, j’aime ce style de vin avec une bonne acidité qui donne de la fraîcheur et du peps. Notre Bordeaux Blanc sec 2017 a été récolté mi-septembre dans un état sanitaire parfait. Nous avons ramassé au bon moment, ce qui confère au vin une jolie expression du fruit très présente, une légère acidité qui donne de la vivacité et de la fraîcheur, c’est un millésime tonique ! D’habitude notre assemblage correspond à 2/3 de Sauvignon et 1/3 de Sémillon. Pour le 2017, il y a plus de Sémillon, 45% et 55% de Sauvignon. Ce plus de Sémillon lui donne plus de chair, une certaine ampleur en bouche. Quant à notre Listrac Médoc Cuvée Hautes Terres, millésimes 2014, 2015 et 2016, c’est un vin avec une majorité de Merlot (80% et 20% Cabernet). Il bénéficie d’un élevage sur le bois, c’est une cuvée spéciale qui garde le caractère du millésime. L’attaque est très ronde, suivent des tanins très enrobés et fondus en fin de bouche.”

   

Château FOURCAS DUPRÉ

Lucas Leclercq
213, Fourcas-Est
33480 Listrac-Médoc
Téléphone : 05 56 58 01 07

Email : info@fourcasdupre.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château BELLEGRAVE


Au sommet. Les grands-parents paternels s’installent en Gironde à la fin du XIXe siècle. Les grands-parents maternels arrivent quant à eux vers 1925. Originaires du Périgord et de Corrèze, ils se consacrent à l’agriculture et à la viticulture, à Arveyres une commune près de Libourne où l’on fait du Bordeaux Supérieur. Le fils, Jean Bouldy, et sa femme Andrée, achètent Château Bellegrave en 1951. Le couple s’attelle à la tâche en bon vigneron, ne comptant pas son temps aussi bien dans la vigne que dans le chai. Sur la seconde partie du XXe siècle, les Bouldy sont les dignes représentants de ces familles qui ont donné un nouvel essor à l’appellation Pomerol, avec courage, humilité, persévérance et sur des propriétés à l’image de leur discrétion et de leur abnégation. Jean-Marie Bouldy reprend la propriété en 1980, rejoint par sa femme, Pascale en 1995. Leurs enfants viennent aussi travailler à la propriété, Aurélie en 2014 et Jean-Baptiste en 2015, perpétuant ainsi la vocation très familiale du Château Bellegrave. Cette belle propriété́ de 8,5 ha, 75% Merlot et 25% Cabernet franc, bénéficie d’un terroir de graves caillouteuses de surface, d’argile et de sable et d’un sous-sol riche en oxyde de fer, également appelé “crasse de fer”. En 2009, Château Bellegrave fait son entrée officielle en conversion à l’agriculture biologique contrôlée par Ecocert. Remarquable Pomerol 2018, belle attaque ronde et charnue, aux arômes prononcés de fruits (fraise, cerise, myrtille), un grand vin suave et harmonieux, très séduisant, d’un beau volume en bouche souligné par des tanins fins, d’une grande persistance raffinée. Le 2017, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé, ample, racé et volumineux, avec, en bouche, des connotations de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), complexe et savoureux, de grande évolution. Typicité et séduction dominent ce très grand 2016, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, de couleur pourpre, aux tanins présents et délicieusement fondus. Superbe 2015, épicé, généreux, aux tanins savoureux, ample et distingué, suave, dense, avec des nuances de mûre et d’humus, de bouche complexe. Le 2014, très typé, qui dégage un nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, mêlant rondeur et structure, avec, en bouche, ces nuances de cerise et de cannelle, est d’un bel équilibre, tout en nuances. Le 2013, “sur le fruit”, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, c’est un vin savoureux. Joli 2012, tout en bouche, avec des nuances de cuir et de griotte confite, un vin gras et corsé, ferme et persistant, de très bonne évolution. Le 2011, dégage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges cuits, un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins. Le 2010 est l’une des plus belles réussites du Château, de couleur grenat profond, un grand vin très équilibré, au nez comme en bouche, avec des nuances de groseille, de cassis et de truffe, avec des tanins riches, à la fois puissants et savoureux. Œnotourisme sur place.

Jean-Marie et Pascal Bouldy
Lieu-dit René
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 20 47
Email : chateaubellegrave@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaubellegravepomerol.com

Vignobles JALOUSIE BEAULIEU


Une propriété, une vraie histoire de famille. Le domaine de Jalousy a été acquis par la famille Duporge en 1910. Il est situé à Galgon dans une commune proche de Fronsac et Saint Emilion. Aujourd’hui ,Philippe Person est le gérant,accompagné de son fils Pierre qui représentera la 6eme génération. C’est un domaine familial qui se transmet en partageant son savoir-faire et ses valeurs. L’aventure des vignobles Jalousie Beaulieu a commencé avec 20 ha de vignes et représente maintenant près de 200 ha. Nos sols sont de type argilo-calcaire sur une surface de 171 ha de vignes et un encépagement de 80% Merlot, 12% Cabernet Franc, 7% Cabernet Sauvignon et 1% Malbec. Ici, c’est un plaisir et une conviction de cultiver la vigne avec le plus grand respect de notre environnement et de la biodiversité qui nous entourent. Certifié HVE 3 et ISO 14001 depuis 2017, nous continuons nos efforts pour préserver la faune et flore sur nos terroirs d’exceptions. Les Vignobles Jalousie Beaulieu ont beaucoup investi pour devenir une image forte des vins de Bordeaux, du matériel moderne et efficace à la pointe de la technologie, une équipe de professionnels motivés. Notre gamme se caractérise comme "de grands vins faciles à boire”, avec un style velouté, souple, fruité, de la puissance et de la matière tout en gardant de la finesse et de l’élégance. Pour Philippe Person, “le millésime 2020 se présente aujourd’hui sous les meilleurs auspices avec d’excellents vins sur notre vignoble Jalousie Beaulieu. Nous pouvons retenir de ce millésime des vendanges précoces. Nous avons vendangé dans des conditions sereines malgré le protocole sanitaire à mettre en œuvre pour assurer la sécurité de tous. Ce millésime 2019 est d’une qualité remarquable. Après deux années compliquées, en termes de volume (gel en 2017, grêle en 2018), nous sommes heureux d’avoir, en 2019, obtenu le volume attendu par l’appellation Bordeaux Supérieur. Ma plus grande fierté, poursuit-il, est de voir au quotidien l’implication de l’ensemble de l’équipe qui accomplit avec enthousiasme un travail rigoureux pour assurer la qualité de nos vins et le respect de notre environnement. Mais je suis aussi très fier de travailler avec mon fils Pierre qui s’occupe de la commercialisation de nos vins en France et dans le monde entier.” Remarquable Bordeaux Supérieur Château Jalousie Beaulieu 2019, 90% de Merlot et 10% de Cabernet-Sauvignon, élevage en cuves, de robe soutenue, un vin bien charnu, complexe et subtil, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois. Beau Château Jalousie Beaulieu cuvée Prestige 2019, présenté dans une superbe bouteille galbée, est un pur Merlot sur terroir argilo-graveleux, élevage 18 mois en fûts, à dominante de pruneau, c’est un vin très savoureux, de belle robe soutenue, ample en bouche grâce à des tanins soyeux, avec des nuances de cerise noire et d’humus, de très bonne évolution. Le Bordeaux Supérieur Château Pascaud 2019, pur Merlot, encore, terroir argilo-graveleux à proximité du terroir de Fronsac, entre Galgon et Saillans, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut. Il y a aussi ce Bordeaux Supérieur Château Pascaud Reserve 2020, avec ces notes de mûre et de griotte, il est riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche ample.

Scea Jalousie-Beaulieu - Famille Person
1, Chemin La Jalousie
33133 Galgon
Téléphone : 05 57 74 30 13
Email : contact@jalousie-beaulieu.com
Site personnel : www.jalousie-beaulieu.com

Château LAFLEUR du ROY


Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 ans, et encépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%). Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”. Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune. Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. “Nous avons récolté en 2020 de beaux raisins sains aussi bien pour le Château Bossuet que pour le Château Lafleur du Roy, nous dit Laurent Dubost. En Bordeaux Supérieur, aux sols graveleux et argileux, les rouges sont concentrés, bien colorés, aux arômes de fruits noirs, d'une bonne richesse tannique. Le Pomerol Lafleur du Roy réunit qualité et quantité, également. Il fleure les arômes d'agrumes et possède une belle longueur en bouche. Quant aux Bordeaux blancs secs, issu d'un terroir de graves, il a davantage souffert de la chaleur de l'été 2020, et pourtant, il offre tous les atouts d'un grand vin blanc : finesse et fraicheur aromatiques. Le Château La Vallière (1 hectare de vignes plantées sur un terroir de petites graves fines et de sables) possède une belle finesse, de bons tanins, c'est un vin élégant. En bref, pour nous, le millésime 2020 rejoint les beaux vins de ces dernières années. Sont vendus actuellement : en Château Bossuet, Bordeaux Supérieur 2014, 2015, 2016, Bordeaux blanc sec Château Paquerette 2019 puis 2020, pour Lafleur du Roy Pomerol 2016, 2017, 2018 et, en Lalande-de-Pomerol, 2015, 2016, 2017, 2018 et quelques 2014.” Magnifique Pomerol 2018, élevage en cuves durant 2 mois et en fûts 15 mois, un vin équilibré et dense, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras en bouche, il se goûte déjà très bien. Vous allez adorer son 2017, il est excellent, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, est un vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse. Très savoureux 2016, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, il est structuré, avec des tanins soyeux, c’est un vin à la fois charnu et distingué. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

Laurent Dubost
Catusseau
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 74 57
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
Site personnel : fr.chateaux-dubost.com

SCEA VIGNOBLES BRUNO SAINTOUT


À la fin de l’ancien régime, la paroisse de Saint-Laurent du Médoc avait un curé nommé l’abbé Bridane, qui était meunier. Son moulin se trouvait sur la commune de Reignac (devenue Saint-Julien), sa trace est restée dans l’histoire locale car c’était un prêtre jureur, favorable aux idées de la révolution. Ses prises de position politique lui ont permis de continuer à exercer son ministère et son activité minotière. Superbe Saint-Julien Château la Bridane 2016, provenant d’un vignoble sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, Cabernet franc), un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution. Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannelle, généreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Le 2014, de robe soutenue, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, est un beau vin typé, de bouche savoureuse. Les Vignobles Saintout possèdent également le Domaine de Cartujac en appellation Haut-Médoc Cru Bourgeois, ainsi que le Château du Périer en appellation Médoc Cru Bourgeois.


20, lieu-dit Cartujac
33112 SAINT-LAURENT MEDOC
Téléphone :05 56 59 91 70
Email : contact@vignobles-saintout.fr
Site : vignoblessaintout
Site personnel : www.vignobles-saintout.com


> Nos dégustations de la semaine

Château CROQUE MICHOTTE


Au sommet. Le vin est racé et distingué, très représentatif de ce que doit être un vrai grand vin de Saint-Émilion, et collectionne les récompenses, à un prix très doux ! On est loin des vins ?bodybuildés?, sans âme ni terroir...
?Pour la vendange 2019, le rendement est en hausse, nous explique Pierre Carle, nous avons ramassé une très bonne qualité de raisins et n?avons pas rencontré de problème particulier, au contraire, notre vignoble cultivé en Bio a très bien réagi à la chaleur.
Nous avons en effet une meilleure rétention d?eau dans nos sols sablonneux avec des argiles ferrugineuses, il y a une bonne restitution de l?eau et nos vignes n?ont donc pas souffert de la sécheresse.
Nous récoltons manuellement en cagettes, faisons du tri optique, foulage à l?encuvage suivi de vinification sans sulfite. Nous ensemençons la vendange pour éviter que les mauvaises bactéries ou mauvaises levures ne se développent d?une manière incontrôlable. Les vins sont plus purs, c?est un véritable gain organoleptique. Nous élevons nos vins deux ans en barriques neuves à 60% et le reste d?un vin.
Le 2017 a reçu un très bon accueil de la part de nos importateurs, dès les Primeurs, le 3/4 de la récolte étaient déjà vendus ! Malheureusement en petite quantité à cause du gel. C?est un vin succulent d?une belle concentration peut-être un peu moins que le 2016 qui a reçu la médaille d?Or au Challenge International du Vin. Ce 2017 a obtenu le prix spécial du jury pour le meilleur vin Bio du monde, c?est une grande satisfaction pour nous.
Le 2018 est un vin très concentré, nous avons un terroir très privilégié, côté Pomerol, nous avons des voisins prestigieux tels que Gazin, l?Evangile et Petrus, et côté Saint-Emilion, La Dominique, Cheval Blanc, Corbin Michotte?
Nos sols sont enrichis du limon de la rivière l?Isle, des sables anciens, des graves sur lesquels s?épanouissent à merveille le Merlot. Cela donne des vins concentrés mais féminins, très élégants, des vins très agréables à déguster dans leur jeunesse, même si nous avons des bouteilles de plus de 70 ans qui se goûtent particulièrement bien.
Les 2018 ont un nez très aromatique où s?entremêlent des notes de fleurs, de fruits, jus de raisin frais, en bouche, les tannins même encore jeunes, tapissent de manière veloutée le palais, belle finale longue et persistante. Nous faisons 25 hl/ha de rendement et attendons la parfaite maturité, c?est aussi pourquoi, nos vins sont si aromatiques.
Nous avons un programme de replantation en cours, nos plus vieilles vignes ont été plantées en 1922 et sont toujours en bon état.
Nous avons rapporté plusieurs semi-remorques de fumure organique, il nous faut un sol vivant avec beaucoup de vers de terre. Nous ne voulons pas doper la vigne, les vins ne seraient pas intéressants et le terroir se fatiguerait trop vite.
Programme en cours : nous relevons nos hauteurs de palissage depuis plus de 10 ans en mettant des piquets plus élevés afin d?augmenter de 40 cm.
Nous avons ainsi une meilleure surface foliaire, nous souhaitons avoir plus de feuilles pour le même nombre de grappes, nous obtenons ainsi plus de tannins et plus de couleur, plus de parfum, plus de sucre, donc plus de degrés. C?est surtout la lumière qui est indispensable : plus on a de feuilles, plus on a de synthèse chlorophyllienne, plus on va capter les photons du soleil. Si on cultive bien la vigne, le jour de la vendange tout est joué !
Si les raisins sont bons, le vin sera bon, avec la chimie on ne pourra jamais compenser la matière première, le terroir? plus l?année est lumineuse et mieux le raisin se porte.?



Une référence, ce Saint-Émilion GC 2018 est velouté en bouche, fruité avec de la complexité, de la puissance et une grande finesse. Un millésime très surprenant et très séduisant à la fois avec ces notes de fruits noirs et d?épices. Toujours vraiment superbe, ce Saint-Émilion GC 2017, corsé, aux tanins mûrs, au nez dominé par des nuances de cerise noire et de cuir, alliant rondeur et structure, avec une touche légèrement épicée, un vin qui demande à être attendu quelque temps mais qui s?apprécie déjà. Toujours exceptionnel, le 2016, généreux, plein de charme, de couleur soutenue, au nez complexe de cassis, de prune et d?épices, associant rondeur et structure, un vin gras, tout en bouche, d?une belle persistance, avec ces nuances de fruits compotés au palais, de garde, naturellement. Formidable 2015, récompensé déjà par pas moins de cinq médailles lors de Concours (bravo !) : 1 Grand Or, 2 en Or et 2 en Argent, un vin intense et chaleureux, charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre en finale, un vin qui révèle des tanins puissants et très fins à la fois. 
Le 2014, commence à se goûter vraiment remarquablement bien, au nez complexe où prédominent la groseille et les sous-bois, mêlant structure et charnu, développe au palais des notes de fruits rouges cuits, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux, tout en bouche, très savoureux déjà, même s?il a un réel potentiel d?évolution. Le 2012, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, parfait avec un carré d'agneau rôti ou des noix de veau, sauce au romarin.
Le 2011, tout en finesse, se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois. Le 2010, est superbe, de base tannique importante et très équilibrée, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d?épices et de sous-bois, un vin ample, d?un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière. Le 2009, n?a rien à lui envier, très typé, aux tanins très soyeux mais fermes également, au nez complexe (fraise des bois, cuir), d?une belle intensité en finale, un vin riche en couleur, classique, alliant finesse et charpente, ample et persistant en bouche, certainement l?une des plus belles réussites de l?appellation dans ce millésime.
Quant à ce 2008, lui aussi parfait actuellement, de couleur soutenue, il est d?une belle charpente, structuré, aux connotations de réglisse, de sous-bois et de cerise macérée, de bouche savoureuse, un grand vin marqué par ce millésime.Excellent 2007, suave et chaleureux, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en finale.
Le 2004, est vraiment exceptionnel aujourd?hui, un vrai vin de velours, au nez gourmand et complexe, avec ces senteurs de cerise et de framboise, légèrement poivré, de bouche élégante, aux tanins savoureux, très typé, très fin au nez, alliant structure et ampleur, d?une belle persistance au palais. Gage d?un vrai grand vin, le 2001 est également formidable actuellement, racé, parfumé (prune, champignons, violette), un vrai régal !
Et les vins de Croque Michotte savent vieillir : nous avons été stupéfaits par la tenue de ce millésime 1947 (vous lisez bien), toujours cette fraîcheur aromatique, au nez complexe de fruits rouges (cassis, cerise), des notes épicées, fumées et florales (violette). Équilibre, élégance, velouté, s?imposent avec une belle finale persistante. C?est rare et beau ! Même propriétaire que le Château Le Chabrier (voir région Sud-Ouest).

Pierre et Lucile Carle

Château de FRANCE


Bernard Thomassin n'est pas né Bordelais mais il l'est devenu... La famille Thomassin travaille depuis plusieurs générations dans la culture de la betterave pour la distillation en Ile-de-France, quand l'exploitation située dans le Val d'Oise, en butte à une urbanisation accélérée, est peu à peu rachetée par l'Etat.
En 1985, la distillerie est fermée, surtout à la suite de la profonde modification de la politique de l'alcool en France. C?est en 1971 que Bernard Thomassin a la possibilité de racheter une propriété en sommeil, où tout est à faire ou à refaire.
Les 40 ha (dont 36 en rouge) du vignoble du Château de France s'étendent sur un des plus hauts coteaux de la terrasse de Léognan, la plus élevée des quatre terrasses de gravières édifiées au fil du temps. Vignoble certifié HVE.
Nous avons sélectionné ce Pessac-Léognan rouge 2016, 54% Cabernet-Sauvignon et 46% Merlot, élevage en barriques neuves pour 40 et de un vin pendant 13 mois, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte...), tout en finale, très prometteur. Egalement le Pessac-Léognan blanc 2018, 80% Sauvignon et 20% Sémillon, élevage en barriques neuves pour 30% et de un vin pendant 10 mois, riche, gras, très floral, très parfumé, d?une longue finale, avec des nuances de pamplemousse et de pain grillé.

Famille Thomassin
98, route de Mont de Marsan
33850 Léognan
Tél. : 05 56 64 75 39
Fax : 05 56 64 72 13
Email : contact@chateau-de-france.com
www.chateau-de-france.com
Achetez ce vin au prix direct propriété


Vignobles ROUTURIER


Au XIXe siècle, la famille Routurier exploite la propriété familiale le Château "Guilhem-Marceau" à Cubnezais. Albert et Rachel font commerce à l'époque de vins blancs moëlleux avec l'Angleterre et le négoce bordelais.
Leur fils Rémy épouse en 1939 Irène Morange, elle est issue d'une famille de viticulteurs à Marsas où Augustin et Madeleine sont des agriculteurs émérites. Ils œuvrent à la création du Château des Nauves au lieu dit "La croix de Merlet", et pratiquent la vente directe à partir de 1960. Le fils Alain diplômé de la faculté d'oenologie de Bordeaux, rejoint la famille en 1979, suivit de sa soeur Marylène en 1980.
Dans le Guide cette année avec ce séduisant Bordeaux rouge Château des Nauves 2018, 80% Merlot et 20% Cabernet, vignes de 25 ans en moyenne, vieillissement en cuves ciment et Inox, où dominent la prune et la griotte, d?une très jolie concentration en bouche, aux tanins présents et fins, légèrement épicé comme il se doit (5,50 €). Le Bordeaux rosé Château des Nauves 2019, 100% Cabernet franc, vignes de 25 ans en moyenne, vieillissement en cuves ciment et Inox, aux senteurs persistantes, au nez comme en bouche, avec ces nuances de fruits frais et de rose, un vin charmeur, tout en rondeur (4,80 €). Et le Blaye Côtes de Bordeaux Château Morange 2016, 80%Merlot et 20% Cabernet, vignes de 25 ans en moyenne, vieillissement en cuves ciment et Inox, de couleur pourpre, aux notes de fruits rouges et d?humus, velouté, au bouquet très fin, de bouche ample, aux tanins souples (6,20 €).



 



> Les précédentes éditions

Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020

 



Château CANON-CHAIGNEAU


Château PLANTIER ROSE


Château de ROQUEBRUNE


Château LE DESTRIER


Château du GRAND BOS


Clos RENÉ


Château du PAYRE


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château de VIMONT


Château de MAUVES


Domaine de GRANDMAISON


Château PANCHILLE


Château FONROQUE


Château du MOULIN VIEUX


CLOS DES LUNES


Château LAJARRE


Château DESMIRAIL


Château TOUR-DU-ROC


Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François


Château SAINTE-BARBE


Château de La GRENIERE


Château BELLES-GRAVES


Vignobles GONFRIER


Château BOSSUET


Château DEVISE d'ARDILLEY


Château BOIS CARRÉ


Château PENIN


Château HAUT-CALENS


Château DARIUS


Château VIEUX RIVALLON


Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Château MAUVINON



CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


DOMAINE PIERRE GELIN


SCEA CHATEAU DAVID


CHATEAU REDORTIER


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


DOMAINE CRET DES GARANCHES



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales