Vignobles Bordeaux

Edition du 21/01/2020
 

Les Savoureux Châteaux des Vignobles Brunot

Coup de Coeur

Château PIGANEAU

D’origine corrézienne, la famille Brunot s’est implantée dans le vignoble Saint-Émilionnais en 1922.


D’origine corrézienne, la famille Brunot s’est implantée dans le vignoble Saint-Émilionnais en 1922. Jean-Baptiste Brunot et son fils Vincent gèrent l’ensemble des propriétés. Quatre belles propriétés complémentaires qui offrent une belle gamme de vins élevés dans la plus pure tradition. Le Château Piganeau est un Saint-Émilion Grand Cru de 6 hectares bénéficiant d’un terroir gravelo-sableux complanté de Merlot (83%) et de Cabernet-Franc (17%). Le vignoble est situé pour moitié sur des bandes de graves récentes et pour moitié sur des sables. La nature des sols, légers et chauds, et la proximité de la rivière créent un microclimat favorable à la vigne et les vendanges y sont très précoces comme à Pomerol. Les vins obtenus sont généralement souples et élégants et peuvent s’apprécier dès les premières années même si ce sont des vins que l'on pourra garder plus de 10 ans. Le Château Tour de Grenet est un joli vignoble de 26 hectares planté sur un terroir argilo-calcaire situé sur les plus hauts coteaux de la région, dans l’appellation Lussac Saint-Émilion. Les vignes bénéficient d’un ensoleillement permanent, ce qui assure une maturation exceptionnelle. Le vin est corsé, avec des arômes de fruits rouges, d’humus, d’épices, tannique et ample en bouche, de longue garde. L’élevage des Château Piganeau et Château Tour de Grenet s’effectue durant un an en barriques que nous renouvelons pour un quart de bois neuf. Nous embouteillons 18 mois après la récolte pour permettre aux vins de bien se clarifier. Le Château Maledan est un Bordeaux rouge issu d’un vignoble situé entre Dordogne et Garonne, sur un plateau élevé, composé d’un sol argilo-graveleux avec par endroit de l’alios, qui confère des vins bien équilibrés et souples, avec des arômes de fruits rouges mûrs. Le Château Le Gravillot est une propriété acquise en 1998 par Vincent Brunot. Le vignoble est situé à l’Est de Libourne sur la commune de Néac dans le prolongement des crus prestigieux de Pomerol. Le Château tire son nom de son sous-sol composé de graves, ces gros cailloux qui favorisent le drainage naturel de la vigne et le mûrissement des raisins par réflexion du soleil. Le vin est concentré, bien équilibré et rond avec des arômes fondus de boisé et de petits fruits rouges mûrs.

   

Les Savoureux Châteaux des Vignobles Brunot

Jean-Baptiste et Vincent Brunot
1, Jean-Melin
33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 55 09 99

Email : vignobles.brunot@wanadoo.fr




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Vignoble de 14 ha sur sol et sous-sol argilo-calcaire (62% Merlot noir, 25% Cabernet franc, 10% Cabernet-Sauvignon et 3% Malbec), avec une moyenne d’âge des vignes de 30 ans (labour des sols, vendanges manuelles triées, élevage en barriques...). Excellent Saint-Émilion GC 2016, riche en couleur comme en matière, au nez intense de fruits noirs et d’humus, légèrement épicé, de bonne bouche, classique de ce beau millésime, très prometteur. Le 2015, est un vin généreux, aux nuances caractéristiques de fruits rouges mûrs (prune, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, charpenté, avec des tanins équilibrés. Le 2014, est vraiment savoureux, corsé, aux tanins souples, où se mêlent la griotte bien mûre, le poivre et la fraise des bois, de robe grenat soutenu, dense au nez comme en bouche.

Sylvie Courreaud-Fompérier
La Gaffelière
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 46 92
Email : lecellierdesgourmets@wanadoo.fr
Site personnel : www.lecellierdesgourmets.fr

Château de ROQUEBRUNE


Au sommet. Une propriété familiale depuis plus de 5 générations. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l'environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique. C'est l'observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l'équilibre naturel obtenu. Sur le terrain, donc, pas de désherbant chimique, l'herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées. Florent Guinjard est un enfant du vignoble bordelais. Un vrai ! Sa passion pour le vin, il a à cœur de la partager avec le plus grand nombre. Il aime par-dessus tout faire découvrir la diversité étonnante des vins qu'il produit sur son domaine. A la tête d'une propriété qui appartient à sa famille depuis 1880, il perpétue à la fois la tradition tout en faisant progresser, année après année, sa technique de vinification en s'entourant des conseils des meilleurs œnologues bordelais pour offrir un vin haut de gamme à un prix accessible. Sa volonté : produire des vins fruités, fins très peu boisés. Sa marque de fabrique : le fruit. “D'une étendue de 11,2 ha, précise Florent Guinjard, le vignoble est regroupé autour du chai. Il est situé sur le plateau sablo-limoneux et caillouteux se trouvant au nord-est de Libourne. Nous travaillons aujourd'hui 10,5 ha, avons augmenté la capacité de notre cuverie pour pouvoir vinifier tous les raisins que nous produisons. En 2009, nous nous sommes équipés d'une thermo-régulation pour mieux maîtriser la température de nos fermentations. En 2010, pour améliorer notre qualité et être respectueux de notre récolte, nous avons acheté un nouveau pressoir. En 2012, dans une démarche écologique, nous nous équipions d'une aire de lavage, et de cuves de stockage des effluents. La même année nous remettions en état 1 ha de vignes, en l'arrachant et la replantant. Puis, en 2014, nous avons remis en état 1 ha de vignes, que nous replantons avec notre propre Merlot sélectionné.” Pour Florent Guinjard, “le 2018 est une année superbe en quantité et en qualité, mais nous avons dû traiter sept jours sur sept et avons été largement récompensés de notre travail par ce superbe millésime, puissant, coloré, qui est vraiment tel que nous le souhaitions. Nous prévoyons de produire notre cuvée boisée “Audrey” 2018 qui attendra de longues années avant d’être proposée. Nous continuons d’améliorer notre matériel pour gagner plus d’efficacité sur le travail du sol.” Franchement, son Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2016 est vraiment superbe, dense et bien charnu, qui associe couleur et structure, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humus, charpenté, aux tanins mûrs, de bouche puissante et savoureuse, et d'excellente garde. Il en est de même pour son 2015, au nez de cerise mûre, avec des senteurs de groseille et de cuir, est un vin généreux et harmonieux, de robe carmin intense, et développe une bouche persistante avec ces notes d’épices et de myrtille, aux nuances de fumé. Le 2014, a des arômes de fruits macérés et d’épices, une belle teinte grenat, un vin dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution.  Beau 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, et se savoure sur une selle d'agneau aux blinis d'estragon ou une oie aux champignons.

Florent Guinjard
6, route des Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :06 62 15 08 92
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauderoquebrune
Site personnel : www.chateauderoquebrune.com

Château LE DESTRIER


Un vignoble dans la famille depuis plus de quatre générations. “En fonction du degré optimal de maturation, la cueillette est élaborée fin Septembre début Octobre, parcelle par parcelle. La vendange est triée manuellement avant d'être mise en cuves thermorégulées pour les vinifications. Beau Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2016, un pur Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (élevage de 12 mois en barriques neuves à 30%), vraiment très bon, avec une jolie fraîcheur, un vin minéral, tendu, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche soyeuse en finale. Dans la lignée, le 2015, de robe sombre, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins riches et une bouche où l’on retrouve ces fruits mûrs. Le 2014, est de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante.  Intense et savoureux, le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2016, issu de 12 mois en barriques neuves à 80%, il est complexe avec ces nuances de fruits mûrs et de notes vanillées, un vin complet, ample et très équilibré, qui poursuit une très belle évolution. Goûtez le Bordeaux rouge Les Chênes 2016, toujours pur Merlot, sol lié à la Crasse de fer et graves, vieilli en fûts, équilibré, aux arômes d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, aux tanins présents et soyeux à la fois.

Olivier Cheminade - Vignobles Cheminade
7, Peyrouquet
33330 Saint-Pey-d'Armens
Téléphone :05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
Email : contact@vignobles-cheminade.com
Site personnel : www.vignobles-cheminade.com

CHATEAU DE ROQUEBRUNE


Florent GUINJARD est un enfant du vignoble bordelais. Un vrai ! Sa passion pour le vin, il a à cœur de la partager avec le plus grand nombre. Il aime par-dessus tout, faire découvrir la diversité étonnante des vins qu'il produit sur son domaine. A la tête d'une propriété qui appartient à sa famille depuis 1880, il perpétue à la fois la tradition tout en faisant progresser, année après année, sa technique de vinification en s'entourant des conseils des meilleurs œnologues bordelais pour offrir un vin haut de gamme à un prix accessible. Sa volonté : produire des vins fruités, fins très peu boisés. Sa marque de fabrique : le fruit. Découvrez ce Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2016, vraiment superbe, dense et bien charnu, qui associe couleur et structure, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humus, charpenté, aux tanins mûrs, de bouche puissante et savoureuse, et d'excellente garde. Il en est de même pour son 2015, au nez de cerise mûre, avec des senteurs de groseille et de cuir, est un vin généreux et harmonieux, de robe carmin intense, et développe une bouche persistante avec ces notes d’épices et de myrtille, aux nuances de fumé. Le 2014, a des arômes de fruits macérés et d’épices, une belle teinte grenat, un vin dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution. Beau 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, et se savoure sur une selle d'agneau aux blinis d'estragon ou une oie aux champignons.

Florent Guinjard
6, route des Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 74 08 92
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : chateauderoquebrune
Site personnel : www.chateauderoquebrune.com


> Nos dégustations de la semaine

Château HAUT BAILLY


Château SOCIANDO MALLET


Jean Gautreau a transmis le flambeau à sa fille unique, Sylvie. Elle a appris au fil des ans à observer ses vignes, les voir grandir, arriver à maturité toujours aux côtés de son père. Elle goûte ses raisins, participe aux différentes dégustations techniques et aux assemblages avec son équipe, et n'oublie surtout pas d'insuffler cela à son fils Arthur. Le Château Sociando-Mallet et son Second Vin, la Demoiselle de Sociando-Mallet représentent 83 ha de vignes.
On apprécie depuis toujours ce vin, ?créé? par Jean Gautreau, qui a su lui donner un style propre grâce à un élevage en barriques savamment maîtrisé (et à un terroir). C?est en tout cas un cru où le charme prédomine et qui devrait faire pâlir de jalousie pas mal de vins ?classés? (en 1855...) dans les dégustations ?à l?aveugle?...
?Voilà 50 ans, nous raconte François Hugueniot directeur d?exploitation, que le Château Sociando-Mallet appartient à la famille Gautreau, un anniversaire qui mérite d?être signalé !
La vendange 2018 est une très bonne année. Nous n?avons pas été impactés par le mildiou et, à l?approche des vendanges, le végétal était en parfait état sanitaire. Très belle vendange de qualité avec un rendement tout a fait appréciable de 48hl/ha. La qualité des raisins que nous avons encuvés était exceptionnelle, avec des maturités très intéressantes. Nous recherchons toujours de la fraicheur dans nos vins, pas de surmaturation, ni trop d?extraction. Donc belle maturité des raisins 2018 avec des degrés un peu plus élevés que d?habitude mais une bonne vivacité du vin permet de bien contrebalancer cela pour obtenir un bel équilibre. Les fermentations se sont bien déroulées, les vins sont en barriques de 90% de bois neuf pour le Premier vin.
Les 2015, 2016 et 2017 sont trois jolis millésimes avec des caractéristiques différentes. Le 2016, c?est le grand millésime du Médoc qui va peut-être se voir détrôné par 2018, on verra cela d?ici quelques mois? Ce 2016 est vraiment un très grand millésime, grande maturité, des tanins mûrs, fondus, une bouche très voluptueuse et structurée qui laisse augurer une grande garde. Le 2015 est une très belle année aussi, mais obtenue dans des conditions difficiles dans le Haut-Médoc, la région de Saint-Estèphe à laquelle nous appartenons. Les conditions climatiques ont été un peu compliquées pendant les vendanges, néanmoins, nous obtenons un vin qui est un grand classique médocain.
Quant au 2017, en bordelais, c?est l?année du gel? Grâce à notre situation géographique extrêmement privilégiée, nous avons été épargnés. En effet, le vignoble est situé tout proche du fleuve qui joue le rôle d?un gros radiateur. Nous avons donc eu une très belle récolte en quantité et en qualité. C?est un millésime très élégant, très classique, les tanins sont assez fins, un joli vin d?un bel équilibre.
Château Sociando Mallet est élevé à 90% en bois neuf et La Demoiselle dans des barriques dont 30% de bois neuf, le reste en cuves. Cela fait une vraie différence voulue au niveau de l?élevage et des qualités différentes, bien sûr ! Sociando-Mallet est un vrai vin de garde, avec puissance et structure, tout en essayant d?avoir des tanins relativement fondus. La Demoiselle de Sociando Mallet est un vin au profil plus fruité, plus facile d?accès, un joli potentiel de garde mais ce sera plus de la moyenne garde, un vin à apprécier plus rapidement avec un peu moins de puissance en bouche, mais toutefois, de l?élégance et de la fraîcheur du fruit au palais.
C?est la troisième récolte de Sylvie Gautreau, son père est toujours présent sur la propriété, mais elle a pris depuis 2015 la direction de la propriété. En 2018, j?ai été recruté en tant que Directeur de l?exploitation et nous avons aussi engagé un nouveau maître de chai. Bref, une nouvelle équipe est en train de se former pour faire évoluer et poursuivre la belle aventure de Sociando-Mallet.?
En effet, on est vite sous le charme de ce superbe Haut-Médoc Château Sociando-Mallet 2016, terroir de graves et d?argile sur sous-sol argilo-calcaire, 55 % Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon, âge moyen des vignes de 35 ans, certainement l?une des plus belles réussites de la propriété, volumineux, un vin qui associe structure et velouté, de couleur grenat soutenu et intense, au nez de fruits surmûris et de sous-bois, charnu, aux tanins soyeux mais présents, de très belle évolution. Le 2015, beau vin de robe pourpre, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure, est très représentatif des belles réussites de ce grand millésime classique bordelais, de garde. Le 2014 se goûte parfaitement, classique de ce grand millésime savoureux du bordelais, où dominent la mûre, l?humus et le cassis, très riche au nez comme en bouche, avec des nuances de poivre et de prune cuite en finale.
Plus souple mais de belle matière, le Haut-Médoc La Demoiselle de Sociando-Mallet 2016 est bien classique, corsé, au nez de petits fruits rouges mûrs et de cuir, avec des tanins veloutés, un vin gourmand, déjà flatteur mais avec un joli potentiel d?évolution, comme le 2015, au nez où prédominent les fruits surmûris, avec des nuances en bouche où l?on retrouve la framboise, la violette et le poivre. Le 2013 est excellent actuellement, et on vous le suggère sur un faisan rôti ou des œufs en cocotte.

Scea Jean Gautreau
Route de Mapon
33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
Tél. : 05 56 73 38 80
Email : info@sociandomallet.com
www.sociandomallet.com


Château GÉNISSON



> Les précédentes éditions

Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018

 



Château VIEUX RIVALLON


Château BOSSUET


Château LESPAULT-MARTILLAC


Château CHENE-VIEUX


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


Château de CRAIN


Château Les GRAVES


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Château La FLEUR GRANDS-LANDES


Château BRONDELLE


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château LUCHEY-HALDE


Château de MAUVES


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château HAUT-CALENS


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Château LAGARDE


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château le TUQUET


Château DEVISE d'ARDILLEY


Château FONBADET


Château VALENTIN


Château BOIS CARRÉ


Château La ROSE-POURRET


Château LE DESTRIER


Château de VIMONT


Château de CHANTEGRIVE


Château FAUGAS


Domaine de CHEVALIER


Château PLINCE


Clos TRIMOULET


Clos du PÈLERIN


Château DESMIRAIL



DOMAINE PICHARD


DOMAINE DE L'AMAUVE


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


CHATEAU LA GALIANE


CHARLES SCHLERET


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHAMPAGNE GOSSET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales